Rue Henri Barbusse

Mais tu seras la première étonnée
Hors de la Poste tu trébuches en pleurant
Tu plieras ta lettre de licenciement
Un pied sur la barrière Croix Saint-André

T’engueulent des klaxons sur la chaussée
T’esquivent des panneaux des mots très grands
Tu voudras revoir ton appartement
À faire le compte des paiements rejetés

Tu t’étonneras toi-même de la douceur
D’abandonner la jonction de tes peurs
Au long des espaces verts en corridor

Et des Alimentations Générales
Tu marcheras sur la départementale
Pour t’escorter toi-même jusqu’à bon port

Eva Lee

Retour au sommaire