Ces loups

Les mêmes rires nous emportent
Entre fatigue ennui
Éclats du vendredi
Et soirs qui réconfortent
Dégourdis nous le sommes
Polis jusqu’au cauchemar
Qu’est-ce qui d’eux nous sépare
Et qu’est-ce qui nous dégomme
De les voir si tranquilles
Dégourdis comme nous
Que viennent faire ces loups
Dans nos bureaux, nos villes
Sont-ils des psychopompes
Des anges ou des chanoines
Pour ignorer nos vannes
Est-ce que l’argent nous trompe
Les mêmes tâches nous rongent
Pourtant ils mangent à part
Sont-ils isolés par
Leur honte d’eux-mêmes ou par
La fureur où les plonge
Leur dégoût du mensonge
Comment le saurions-nous

Eva Lee

Retour au sommaire